Devoir complet

Introduction

Au fur et à mesure des TD, nous avions un rendu noté correspondant à la conception d'un système de Gestion de Crise. Chaque TD correspondait à la conception d'un des diagrammes (Contexte, Cas d'utilisation, Classe et Séquence). Également, ce dernier TD consistait à la conception d'un logiciel destiné à une ESN. Nous devions le faire personnellement puis étudier la correction en classe.

Gestion de Crise

Le premier rendu noté consistait donc à la réalisation des diagrammes de contexte et de cas d'utilisation. Voici les premières caractéristiques du système de Gestion de Crise :

Description initiale : Gestion de Crise

  • Une gestion de crise est généralement déclenchée par un témoin de la scène qui s'adresse à un coordinateur.
  • Un coordinateur initie le processus de gestion de crise en enregistrant la déclaration du témoin. Lors de la saisie de la déclaration, le numéro de téléphone du témoin est vérifiée automatiquement auprès d’un service externe de téléphonie; En l'absence de numéro de téléphone, le numéro de sécurité sociale est vérifié automatiquement auprès de la SS qui expose un service dédié. Il est possible qu'un assistant se charge de vérifier l'identité d'un témoin en appelant la police au téléphone. Dans le cas, où l'identité n'a pas pu être vérifiée, les informations sont enregistrées mais le scénario est stoppé.
  • Un manager assigne un expert à la crise.
  • L'expert a la charge de contrôler la situation d'urgence. Il a la charge d'identifier les missions nécessaires pour faire face à la situation.
  • Le coordinateur a alors la charge de traiter les missions en allouant des ressources (personnes, camions, etc.) appropriées à chaque tâche.
  • Les travailleurs sont tenus de signaler auprès du système l’évolution de leur mission (arrivée sur place, camion installé, ..). Chaque signalement peut être suivi du signalement du succès ou de l'échec dans l'exécution de la mission.
  • Seules les personnes identifiées ont accès au système. Elles peuvent s'authentifier par mot de passe ou par biométrie.

Voici le diagramme de contexte que nous avons réalisé :


Et le diagramme de cas d'utilisation :


Lors du TD n°2, nous avons pu prendre connaissance du cahier des charges :

Cahier des charges : Gestion de Crise

Voici une esquisse de cahier des charges.

Les membres du bureau de gestion des crises sont tous identifiés par leur nom et un mot de passe.
Un coordinateur est un membre qui saisit les déclarations de crise. Une déclaration fait référence au témoin, un lieu, une date et une description. Un témoin est caractérisé par son nom et son numéro de téléphone. Le témoignage est saisi par un coordinateur. Cette information doit être mémorisée.
Il existe plusieurs types de crises. Certaines sont des accidents, d'autres des inondations, … A un type de crise est associé un guide de résolution qui précise les missions à mettre en place, les numéros de téléphone utiles, etc..Il s'agit d'un document.
Une crise est identifiée par un numéro unique. Une crise correspond à un unique type de crise. A une crise sont associées des missions. Une mission peut correspondre à plusieurs crises dans le cas où plusieurs crises doivent être simultanément gérées (par exemple, un accident et un incendie).
A une mission sont dynamiquement allouées ou retirées des ressources. Une ressource n'est pas donc pas forcément affectée pour toute la durée d'une mission. On veut mémoriser la date de début et de fin d'affectation d'une ressource à une mission. Une ressource ne peut pas être affectée à plusieurs missions en même temps. A une mission de transport sont associés un véhicule et un chauffeur.
Le système doit permettre de mémoriser l’histoire des crises gérées par le système. Ainsi pour chaque mission le système mémorise les dates de début et de fin, ainsi que les ressources affectées à la mission. Ces données seront analysées ultérieurement par un logiciel d'analyse.
Une ressource affectée à une mission est en permanence localisée. S'il s'agit d'un engin, la localisation est obtenue en utilisant le GPS intégré. S'il s'agit d'un être humain, la localisation est la dernière qu'il a rentré dans le système. Il peut aussi utiliser son téléphone pour se faire localiser automatiquement.

Nous pouvons donc concevoir le diagramme de Classe dans ses grandes lignes :


Puis enfin, viens le diagramme de séquence, , correspondant à plusieurs cas d'utilisation. Les voici :

Décomposition : Saisie du rapport du témoin.

  • Le coordonnateur demande au témoin de fournir son identification.
  1. Le coordonnateur saisit les informations du témoin — Les informations du témoin comprennent le nom, prénom, numéro de téléphone et adresse. —
  2. Le système contacte le service externe de téléphonie pour vérifier les informations du témoin.
  3. le service externe de téléphonie répond avec l'adresse correspondant au téléphone.
  4. Le système valide les informations reçues du service externe de téléphonie (cohérence entre l'adresse reçue et celle donnée)
  5. Le système enregistre la nouvelle crise.
  6. Le coordonnateur informe le système de la localisation de la crise à partir des informations données par le témoin.
  7. Tant que le système ne parvient pas à identifier le type de crise (collision, inondations, …) :
    1. Le système pose des questions.
    2. Le coordinateur répond aux questions en interrogeant le témoin.
  8. Le système fournit au coordonnateur une liste de contrôles axée sur le type de crise (présence d'une école, hauteur du niveau d'eau, nombre de blessés, etc…)
  9. Le coordonnateur fournit les informations de crise requises.
  10. Le système enregistre la déclaration et l'associe à la crise.
  11. Le système attribue un niveau d'urgence initial à la crise et déclare la crise comme active.

Le résultat est le suivant :


Voici le diagramme de séquence correspondant au système dans sa globalité :